Accueil > Nos produits > Jus de fruits > Jus tropicaux Saldac

les bureaux d Epice

Jus tropicaux Saldac

Cette gamme de jus de fruits tropicaux est élaborée par la petite entreprise familiale « Chanchamayo Highland Coffee », située à La Merced, zone tropicale centrale du Pérou (province de Chanchamayo).

Le but de cette entreprise est de promouvoir sur le marché local, national et international, divers produits à base de plantes de la région, pour favoriser le développement de la province. La richesse de la forêt tropicale permet effectivement de confectionner toute une gamme de produits typiques et originaux
SALDAC travaille en collaboration avec cette entreprise dans le cadre de son programme de conception et de commercialisation de produits issus de l’agriculture locale, dans une logique de développement durable. Les producteurs ne veulent pas dépendre seulement des exportations, ils mettent donc en place un commerce équitable sud/sud, aussi dans une logique de création d’emplois. Chaque année nous réfléchissons ensemble à la création de nouvelles gammes qui peuvent se vendre à la fois au Pérou et en France.

Dès 2003, cette entreprise a permis la création de cinq emplois permanents à plein temps, elle embauche jusqu’à vingt personnes dans les phases de production plus importantes (exportation pour SALDAC, périodes touristiques nationales, évènements…). Le salaire versé est supérieur de 30 à 50 % au salaire minimum, selon les taches effectuées.
Depuis 2007, avec l’augmentation des ventes sur le marché local et l’exportation croissante, environ 20 personnes travaillent maintenant à plein temps et plus de 30 selon les époques. La plupart de la main d’œuvre non qualifiée est issue des quartiers pauvres de La Merced, souvent constituée de femmes seules avec des enfants à charge. L’idée étant de donner un emploi à ceux qui en ont le plus besoin.
Elle fait également travailler une centaine de personnes pour l’approvisionnement en matières premières : eau de vie de canne à sucre, miel, café et cacao pour l’élaboration des liqueurs exotiques, fruits pour la fabrication des jus et confitures.

La certification biologique obtenue en août 2010

Les fruits étaient achetés à diverses organisations de petits producteurs locaux ou directement à des familles, plus chers que le prix du marché. En 2009, les producteurs les plus motivés se sont regroupés en une quinzaine de comités en fonction des fruits cultivés ou du secteur géographique, facilitant ainsi la certification biologique des diverses parcelles et réduisant un peu les coûts. Cela concerne environ 300 personnes.

La qualité des fruits apportés mais aussi l’engagement des agriculteurs dans le projet de certification biologique avec une démarche d’équité, est aussi un critère de sélection pour participer à ce vaste programme à l’échelle de la province.
Il s’agit du programme "Productos Organicos para un Commercio Justo " ("Produits Biologiques pour un Commerce Equitable"), piloté par l’entreprise qui a embauché un technicien, en charge de la relation avec les familles de producteurs, au sein de chaque comité locaux.
C’est l’organisme allemand BCS OKo, avec son agence de Lima, qui supervise l’ensemble du programme et qui accrédite ensuite l’entreprise en tant que transformateur des produits issus des comités inscrits dans le projet.
La certification des produits transformés a été obtenue en août 2010. La production des nectars, jus, confitures et autres dérivés à base de fruits a été plus longue que prévue, car l’entreprise a due également produire son propre sucre.

En effet, le sucre utilisé jusqu’à présent n’était pas certifié biologique, L’entreprise a donc du s’organiser afin de fabriquer son propre sucre complet, à partir des cannes à sucre des producteurs d’eau de vie.
Arriver à une bonne recette de sucre, qui soit complet, donc non raffiné, mais qui ne soit pas trop fort en goût ni trop foncé, pour ne pas détériorer la saveur des fruits, n’a pas été une mince affaire.

L’entreprise rachète donc une partie de la production de fruits aux agriculteurs des divers comités. Le prix est fixé d’un commun accord avec les producteurs : il doit tenir compte du coût réel de production et des besoins des familles pour vivre décemment, il est également supérieur aux tarifs sur le marché local. En échange les producteurs s’engagent à fournir des fruits de qualité, mûrs à point et fraîchement récoltés, pour garantir des produits finis excellents et enchanter le palais des consommateurs.

La petite entreprise de La Merced apporte ensuite le plus grand soin dans l’élaboration des jus de fruits et nectars