Accueil > Nos fournisseurs > Saldac

les bureaux d Epice

Saldac

SALDAC, créée au début de l’année 2000 sous forme associative est engagée dans une démarche pour un commerce équitable. Elle travaille en partenariat avec des communautés indiennes et paysannes du Pérou, dans des zones rurales pauvres et isolées, pour faciliter la diffusion de leur production agricole et artisanale sur le marché européen.
Garantissant un prix juste pour l’achat de la production, SALDAC permet l’amélioration des revenus des producteurs, participant ainsi au développement des villages et des populations des secteurs concernés. Elle mène une action soutenue en faveur de la dignité des peuples défavorisés et oubliés, pour lutter contre la pauvreté et permettre par la suite le développement autonome de leur communauté.
Le but de SALDAC est bien d’améliorer les conditions de vie des populations vivant dans les zones isolées, faisant en sorte que les petits producteurs échappent au monopole des intermédiaires locaux qui offrent des prix si bas qu’ils couvrent à peine les coûts de production initiaux.

Membre du réseau Minga, Saldac travaille chaque année à améliorer ses pratiques pour un maximum d’équité tout au long des filières, notamment par le biais du SGAP (Système de Garantie et d’Amélioration Participatif), un cahier des charges alternatif de commerce équitable développé par l’association Minga.

Chaque année, des membres de l’entreprise visitent toutes les coopératives et évaluent ensemble leurs pratiques : dans une démarche de dialogue, les parties prenantes travaillent ensemble en concertation pour développer une filière la plus équitable possible. A ce titre, Saldac s’efforce à travailler avec des partenaires qui ont comme objectifs la préservation de la biodiversité et le développement autonome des communautés. L’autosuffisance alimentaire et l’autoproduction sont également encouragées pour éviter une dépendance trop importante vis-à-vis des exportations.

EPICE propose, par exemple, la quinoa que Saldac importe de la province d’Arequipa. Alors que le marché de la quinoa a explosé ces dernières années, provoquant expropriations de terres et monocultures uniquement à destination des pays développés, Saldac travaille là-bas avec l’APCO, une association de 125 producteurs qui sont engagés dans une démarche de conservation et de reproduction des semences traditionnelles, dans une optique de souveraineté alimentaire et de maintien de la biodiversité. L’objectif principal est de produire pour le marché régional et les besoins des populations locales : Saldac n’exporte que les surplus, non consommés localement.

De même, le chocolat El Inti provient de fèves de cacao cultivées et sélectionnées par des producteurs de la coopérative Pangoa, au centre du Pérou. C’est une des dernières coopératives au Pérou qui cultivent des variétés très anciennes de cacaoyers, de la famille Criollo. Ces fèves sont ensuite transformées chez un artisan chocolatier près de Montélimar, qui possède un savoir-faire unique, puisqu’il réalise la transformation à partir de la fève séchée jusqu’au produit fini, la tablette de chocolat. A ce titre, le chocolat El Inti est en France un des seul véritable chocolat bio-équitable entièrement artisanal, ce qui lui donne une saveur d’une qualité exceptionnelle.